Comment mettre aux normes un tableau électrique ?

Comment mettre aux normes un tableau électrique ?

1 A savoir avant de commencer

La nouvelle installation doit répondre aux exigences de la norme NF C 15-100 et être validée par un agent du Consuel (Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité) qui délivrera une attestation.

Une mise à la terre est indispensable : si vous êtes propriétaire, elle vous incombe. En habitat locatif, elle est à la charge du propriétaire ou du syndic.

2 Repérer les circuits existants

  1. Allumer tous les éclairages fixes ou mobiles (lampes) et brancher le maximum de petits appareils dans les prises.

  2. Demander à quelqu’un de les faire fonctionner pendant que l’on enlève, une à une, sur l’ancien tableau, les cartouches fusibles des coupe-circuit.

  3. Répertorier au fur et à mesure les circuits correspondants. Noter les éléments pour choisir le nouveau tableau.

3 Choisir le tableau

  1. Le coffret en plastique doit être assez grand pour regrouper les dispositifs de protection correspondant à vos circuits actuels. Prévoir de la place pour d’éventuels circuits supplémentaires.

  2. Prendre le nombre de modules suffisant pour votre sécurité (les différentiels) et celle de vos équipements (divisionnaires). Une installation doit au moins comporter deux disjoncteurs différentiels 30 mA, et autant de coupe-circuit ou disjoncteurs divisionnaires que de circuits à protéger.

  3. Lister les circuits en précisant leurs fonctions: prises, appareils de cuisson, machines à laver… Le revendeur conseillera sur les divers modules et leur sensibilité, de 2 à 40 A selon les cas. Il indiquera les accessoires nécessaires aux connexions : borniers de raccordement, bornes d’arrivée, peignes conducteurs.

4 Poser le tableau

  1. Couper le courant.

  2. Choisir un emplacement le plus proche possible du disjoncteur général.
    Les modules les plus bas ne doivent pas se situer à moins de 1 m du sol (1,80 m maxi).

  3.  Enlever le capot du coffret (souvent clipsable) et présenter son socle sur le mur afin de repérer ses trous de fixation.
    Remettre le courant pour percer le mur et le recouper aussitôt.

  4. Fixer le socle par chevillage et vissage.

5 Effectuer les raccordements

  1. Raccorder le nouveau tableau aux bornes de sortie du disjoncteur général de branchement 500 mA.

  2. Raccorder les deux borniers du tableau aux bornes de sortie du disjoncteur général, en utilisant deux câbles rigides, noir ou rouge (phase) et bleu (neutre).
    Ce sont des couleurs adoptées par convention afin de s’y retrouver facilement en cas d’intervention.
    La section des câbles est fonction de l’intensité du disjoncteur général, choisie lors de l’abonnement : 10 mm2 (15/45 A), 16 mm2 (30/60 A), 25 mm2 60/90 A).

  3. Clipser les modules côte à côté sur les rails métalliques du coffret.

  4. Placer en tête de rangée l’interrupteur ou disjoncteur différentiel 30 mA.
    Si le coffret comporte plusieurs rails, veiller à répartir les circuits sur chaque rangée de manière à équilibrer la puissance de consommation.

  5. Raccorder successivement le différentiel et le divisionnaire en bouts de rangée, chacun par un conducteur de phase et de neutre.
    Utiliser des câbles plus minces (6 m2).

  6. Connecter ensuite chaque circuit aux bornes de sortie (inférieures) de leur coupe-circuit divisionnaire.

  7. Pour alimenter en électricité la rangée de modules, il faut encore insérer deux bornes d’arrivée (phase et neutre) sur le divisionnaire de gauche puis relier le tout avec deux peignes.

  8. Orienter leur bande de couleur vers soi et prendre soin de bien engager leurs dents en cuivre au sommet de chaque module.

  9. Brancher enfin les fils de terre (rayés jaune/vert) dans le bornier correspondant du coffret.

  10. Coller sur chaque module l’étiquette permettant d’identifier le circuit.

  11. Placer le capot et remettre le courant.

Comment remplacer son tableau électrique ?

Votre tableau électrique est d’un autre âge ? Remplacer son tableau électrique est un geste sécurité à réaliser dans les règles de l’Art.

EIDAC.fr vous guide pas à pas. Mais attention, opération réservée aux plus méthodique et bricoleurs.

Le tableau électrique

Les raisons de remplacer son tableau électrique sont nombreuses : en cas de travaux, face à la présence d’un tableau obsolète, pour respecter les nouvelles normes de sécurité… Si la rénovation intégrale d’un système électrique est impérativement à confier à un électricien aguerri, des opérations moins importantes comme changer un tableau électrique peuvent être réalisées par de bons bricoleurs. À condition de respecter des règles basiques de sécurité et de ne rien improviser ! Indications.

Remplacer son tableau électrique : précautions préliminaires

Remplacer son tableau électrique

Pour remplacer son tableau électrique de manière sûre et en respectant les normes, il faut être patient et méthodique.

Si vous n’avez jamais réalisé de travaux électriques vous-même, il est fortement conseillé de s’entourer d’une personne ayant déjà une certaine expérience dans le domaine, ou de faire appel à un professionnel. En effet, si vous ne procédez pas de la bonne manière, le risque d’électrocution est grand. De plus, travailler sur le réseau situé avant les protections électriques fournies par le tableau (ce qui est ici le cas), présente un danger plus important encore, particulièrement pour vous, mais aussi pour les éléments du tableau, les objets raccordés au réseau et les futurs utilisateurs. Le risque d’incendie est également à ne pas négliger. Les normes imposent un certain nombre de protections, et leur bonne installation est obligatoire pour la sécurité. Pour plus d’informations techniques, vous pouvez vous rendre sur le site de Promotelec.

Demandez un devis gratuit pour une installation électrique

Remplacer son tableau électrique : matériel nécessaire

Comment remplacer son tableau électrique ?

Rénovation électrique ©Agencement sur mesure

Un certain nombre d’outils et de consommables sont nécessaires pour remplacer son tableau électrique, à savoir :

  • Les composants du tableau électrique. Vous pouvez opter pour un kit complet pré-équipé et pré-câblé comportant déjà le bon nombre de modules, pour vous simplifier le travail, ou acheter les différents composants à part. La norme NF C15-100 vous indiquera le nombre et la description de chaque module nécessaire à votre installation électrique. Pensez à choisir un tableau légèrement surdimensionné pour pouvoir ajouter quelques lignes supplémentaires le jour où le besoin s’en fera ressentir
  • Un testeur de tension (ou un multimètre)
  • Une pince à dénuder et une pince coupante
  • Des tournevis d’électricien, une visseuse et une perceuse
  • Des chevilles et des vis
  • Un niveau à bulle

Remplacer son tableau électrique : étape par étape

Comme tous les travaux qui touchent à l’électricité, il est impératif de s’assurer qu’aucun courant ne circule dans le réseau en question. Sans cela, remplacer son tableau électrique est extrêmement dangereux. Pour cela et avant toute chose, il faut couper l’alimentation au niveau du disjoncteur général.

Dépose de l’ancien tableau électrique

Démontez ensuite l’ancien tableau électrique en prenant soin de reporter sur les fils les indications présentes sur les anciens fusibles (à l’aide d’étiquettes par exemple), en maintenant les fils par paires (phase + neutre). Cela vous permettra de gagner un temps certain au moment de câbler votre nouveau compteur.

Installation du nouveau tableau électrique

Comment remplacer son tableau électrique ?

Remplacer son tableau électrique

Choisissez l’emplacement exact où sera positionné votre nouveau tableau, de préférence à proximité de votre compteur EDF et à l’endroit où se trouvent les fils à câbler. Assurez vous que sa face supérieure est bien horizontale à l’aide de votre niveau à bulle, et marquez les emplacements des perçages qui se situent généralement dans les coins.

Percez les emplacements marqués et fixez la partie arrière de votre tableau.

Câblage du nouveau tableau électrique

Vous pouvez maintenant procéder au câblage. Pour cela, raccordez un a un les fils de l’ancienne installation aux nouveaux disjoncteurs électriques. Si les fils ne sont pas en bon état ou mal dénudés, coupez-les à l’aide de votre pince coupante, et dénudez les proprement avec votre pince à dénuder. Il est important, ici, de consulter la norme NF C15-100 pour vous assurer que les fils ont la bonne section pour leur usage prévu et que le nombre d’éléments raccordés sur le même module ne dépasse pas la quantité maximale.

Si les fils ne sont pas suffisamment longs, vous pouvez les prolonger avec des longueurs de fils de même section, à l’aide de connecteurs. Assurez vous de bien raccorder le neutre et la phase aux bons contacts des disjoncteurs, et de serrer les vis fermement. Pensez à reporter, soit directement sur le tableau, soit sur un papier à part, la correspondance entre les modules et les équipements ou prises auxquels ils correspondent.

S’ils ne sont pas déjà placés, installez les peignes au-dessus des modules. Ceux-ci se chargent de distribuer l’électricité dans les différents modules.

Raccordez tous les fils de terre au bornier de terre du tableau.

Votre électricien EIDAC 24/24 Drôme Ardèche